Hommage à Benoît XVI

Publié le par Père Jonathan

1839619_7_9a72_le-pape-a-ete-acclame-pour-sa-348e-audience_.jpg

Evidemment, on aura remarqué que j'ai exprimé mon désaccord avec certains enseignements du Pape Benoît XVI, avec des textes écrits sous sa responsabilité comme Préfet de la Doctrine de la Foi, avec des décisions prises par les collaborateurs qui ont reçu de lui seul leur autorité.

Pourtant, je voudrais saluer l'acte libre qu'il vient de poser en renonçant à l'exercice du ministère pétrinien. Avez-vous remarqué son visage, lors de sa dernière audience ? Tranquille, paisible - cela même alors qu'il vient de prendre une décision qu'aucun Pape moderne n'avait pris avant lui. Et à lire le désarroi de certains catholiques, il faut bien dire qu'il vient de "dé-wojtyliser" comme jamais ! de mettre fin à la conception de la papauté qu'avait son prédécesseur.

 

Si j'aurais aimé, bien sûr, qu'il ait été capable de développer une compréhension de l'homosexualité fondée sur l'observation de la réalité et l'écoute des personnes, je ne voudrais pas passer à côté de l'essentiel. 

 

Voici un homme qui a grandi dans une Eglise d'autrefois et dans les pires épreuves politiques du XXème siècle ; qui a reçu une formation ecclésiastique des plus classiques ; qui a passé une grande partie de son travail intellectuel dans les écrits des premiers siècles du Christianisme, qui s'inquiète de voir le monde dans lequel il a grandi s'échapper peu à peu... Qui est, on l'a dit, conservateur.

 

Et, sur ses vieux jours, le voici capable de prendre une décision absolument contraire à tout ce qu'on lui a toujours dit. Non pas une décision sur un point d'enseignement, sur un acte politique, mais sur le sens profond et ultime de sa vie et de sa mission. Contre tous ses prédécesseurs, contre sans doute une bonne partie de ses conseillers, contre ce qu'on pourrait croire être la Tradition...

 

Et vous avez vu son visage ? Il ne ressort pas de cette décision tendu, épuisé, forcé, mais serein.

 

Cela va vous surprendra-t-il ? Mais pour m'être une fois dit "je ne suis pas celui que vous croyez. J'ai découvert en moi ce que vous ne m'aviez ni enseigné ni transmis...", eh bien je me sens proche de lui. Pas sur quelques détails, mais sur l'essentiel. Sur la capacité d'inventer, dans la solitude et le silence de la prière, à l'écoute de l'évangile, des décisions radicalement nouvelles et en même temps ancrées dans l'acte de réception de la Tradition. Sur la capacité de passer par ce déchirement qui fait renoncer à toutes les images qu'on s'était construites de soi-même et de Dieu, pour découvrir dans cette perte même une vérité plus profonde, plus authentique... et de sortir de cette nuit non pas écartelé vivant, simplement vivant. (ressuscité, donc.)

 

Bref, chapeau Benoît !

Publié dans Eglise

Commenter cet article

chat 11/02/2017 22:37

guzel paylasim

sohbet 11/02/2017 22:37

guzel paylasim

lolo 10/11/2015 06:57

Plus rien sur ce blog. Qu etes vous devenu mon pėre ?

Aymeric LMG 18/08/2014 16:14

Bel hommage à ce pape incompris, mais d'un niveau intellectuel hors du commun...

Lior 30/04/2014 05:13

Cher Père Jonathan,
Visitant à nouveau le blog après plusieurs mois, je me demande si la "manif pour tous" aurait eu raison de votre blog. Ou bien encore si l'avènement du Pape François aurait provoquer votre silence
comme les retrouvailles fait taire la correspondance entre deux amis car, se voyant, ils n'en ont plus besoin?
Bref, je m'inquiète de vous et vous espère en bonne forme.
Amitiés. Lior